top of page

Mon matériel pour la vidéo de mariage en 2023

Un retour d'expérience sur mes choix matériels des 5 dernière années, comment j'ai choisi et pourquoi ?




Choisir du matériel photos et vidéos n'est pas quelque chose de simple, il y a vraiment beaucoup de marques sur le marché de l'image. Le critère le plus important à prendre en compte à mon sens est qu'est-ce que vous allez faire exactement avec ? Vidéo de mariage, interview, film, reportage, publicité, photos ?


Il faut donc définir ce que l'on va faire en priorité, pour moi c'était donc la vidéo avec la plus belle qualité d'image possible. En réalité ce que je voulais, c'était faire de la retouche d'image, développer les couleurs, donner du style à mon travail. Le tout en gardant la possibilité de faire de la photo.


J'ai donc choisi un appareil hybride numérique, mais lequel ?


J'ai eu plusieurs boitiers avant celui-ci, mais c'est vraiment celui là qui a changé ma manière de travailler et avec lequel je me suis professionnalisé.


La base


Le Fujifilm xt3 ! Pourquoi ne pas avoir choisi un Sony comme tout le monde ?

Et bien j'ai eu un Sony avant et j'ai préféré Fujifilm car ce sont avant tout des fabriquants de pellicules photos, ce qui en fait des experts de la couleur !

J'avais donc entre les mains un boitier taillé pour filmer des vidéos en 4k s'il vous plait ! Mais également capable de faire de superbes photos. C'était donc un bon choix pour commencer ma grande carrière de vidéaste de mariage international mondialement reconnu à Chambéry. 😆


C'est pas l'appareil le plus stylé du monde hein ? 😄


C'est donc avec lui et un petit stabilisateur que j'ai réalisé mes premiers films de mariages.


Une caméra cinéma


Un peu plus tard j'ai eu envie de passer à la vitesse supérieure et d'avoir quelque chose qui fasse la différence, car tous les vidéaste de mariage utilisent ce genre de boitiers photos pour filmer, c'est simple à utiliser, léger et pratique.


Je me suis alors tourné vers une caméra cinéma professionnelle plus grosse qui allait changer en profondeur ma façon de travailler.


C'est quelque chose que j'ai appris avec le temps, le matériel et la méthode sont intimement liés. Votre matériel influence votre manière de faire, même si certains vous dirons que ça n'ai pas vrai et que le marteau du charpentier ne fait pas le travail tout seul, c'est d’abord le talent et les compétences ! Alors oui, mais ce n'est pas si simple. On va voir pourquoi !




Une caméra de cinéma ! Wah ! Dit comme ça c'est le rêve, ça va surement donner un résultat fou ! Encore une fois oui et non.

Ce genre de caméra est faite pour travailler les images en post production et comme c'était cela mon truc ça me correspondait plutôt bien, mais c'est très différent de l’appareil photo et il a fallu l'équiper pour les films de mariage et apprendre à m'en servir !

En effet c'est une caméra qui a besoin de ce qu'on appelle un RIG c'est à dire une sorte de cage avec des accessoires autour, un écran externe, des poignées, un micro, une batterie externe... J'ai donc créé mon propre RIG personnalisé et prévu pour tenir une journée de mariage entre 15 et 18h à filmer.


Là où ce type de matériel à changé ma manière de travailler c'est que cette caméra est compliquée à utiliser. Il n'y a pas d'autofocus ce qui peu faire très peur au début et il est impossible de la stabiliser sur un mariage car elle est trop lourde et d’ailleurs ce serait suicidaire pour mon dos. J'ai donc appris à faire autrement et ça m'a fait comprendre que sur les mariages l'important n'est pas de faire des images hyper stables ou parfaites, mais bien d'être là au bon moment au bon endroit et savoir reconnaitre les instants forts, car ce sont les relations entres les gens qui comptent réellement et qui font l'essence de ce que l'on fait.


J'ai donc commencé à être de plus en plus discret et à avoir cette caméra toujours allumée, prêt à dégainé. J'avais la sensation d'être un Ghostbuster de l'émotion toujours attentif à ce qui se passe, sans chercher à trop en faire sur les mouvements de caméra.


C'est devenu ma principale force et elle a été poussée par les contraintes que cette caméra m'a imposé.


Plus tard j'ai trouvé comment faire des images parfaitement stables sans stabilisateur, ce qui fait gagner un temps incroyable ! Les seuls moments où je suis incapable de l'utiliser c'est dans des conditions climatiques difficiles comme la pluie ou le froid extrême, pour cela j'utilise mon matériel photos.


Le drone




Le dji Mavic 2 pro. Là, pas vraiment de difficulté à choisir c'était évident car cette machine est juste magique. Petit puissant et équipé de la caméra développée par Hasselblade, une marque qui est aussi experte de la couleur !

C'était donc un super drone et toujours un choix pertinent en 2023.

J'ai également passé le diplôme de télépilote professionnel pour pouvoir l'utiliser sans trop de restrictions. C'est pour ça qu'il a une plaque d’immatriculation !


Le drone c'est quelque chose qui m'a paru assez vite indispensable sur les mariages, car on est souvent dans des domaines magnifiques et c'est vraiment un plus d'intégrer ces images aériennes dans les films de mariages.


Un nouveau venu dans la bande


Cette année il y a du nouveau ! Et c'est assez incroyable de mon point de vue de vidéaste.

Fujifilm a évolué et comme beaucoup de créateurs utilisent ces appareils photos ils ont créé de nouveaux boitiers orientés vidéo professionnelle et cinéma.

On adonc un appareil photo avec toutes les caractéristiques habituelles, autofocus, résiste à l'eau, petit, pratique, extrêmement efficace... Mais qui embarque des codecs vidéo de caméra cinéma le tout en 6k ! tient donc ça me rappelle quelques chose...

C'est en quelque sorte le chaînon manquant, l’appareil photo qui fusionne avec la caméra cinéma.

Bon c'est pas encore exactement pareil, mais l’écart est considérablement réduit et c'est exactement ce qui me manquait !


Je vous présente le Fujifilm XH2s, nouvel enfant prodige de mon sac à dos ! 😄


L'Audio


Un autre élément sur lequel j'ai voulu me différencier c'est l'enregistrement audio !

J'ai remarqué en regardant ce que faisaient les collègues vidéastes de mariage c'est qu'ils n'utilisaient pas souvent le son ambiant, par exemple lors des préparatifs. Souvent les gens chuchotent car il y a cette atmosphère, très calme, très posée, ou alors des rires discret, des petits sons.


J'ai voulu retranscrire ça dans ma prestation et j’intègre donc ces petits moments de vie à travers l'image et les sons. Certes ça représente beaucoup de travail en plus mais c'est un peu l'idée de ma manière de travailler. Aucun compromis, je donne le meilleur de ce que je suis capable tout le temps !

Car quand on aime on ne compte pas ses heures. 🙃


C'est aussi important sur les cérémonies, c'est la que j'utilise des micros externes et des enregistreurs audios et si possible je me branche directement sur les platines du DJ pour avoir le son des micros principaux.


J'ai donc 5 micros différents sur les cérémonies, pour avoir la meilleure qualité possible.

Mais ça ne fait pas tout ! Ça nous amène à un dernier élément de mon arsenal de combattant du mariage.


L'ordinateur ou banc de montage


C'est ici que tout s'assemble et que tout prend vie, il était donc important d' avoir un machine qui puisse encaisser toutes ces images.

Pour vous donner un ordre d'idée, un mariage occupe en moyenne 400 Gigas octets de mémoire pour mes vidéos, c'est essentiellement dû aux codecs cinéma 6 k de ma caméra.

Il faut donc un ordinateur vraiment puissant et en plus de cela il fallait un logiciel de montage qui me corresponde.


J'ai choisi le logiciel de montage DaVinci Résolve qui est le logiciel créé par la marque de ma caméra ! Tient donc ! Tout est lié... 😉

C'est un logiciel incroyable qui évolue sans cesse... Après tout, quelque chose qui porte le non de De Vinci ne peut qu'être fabuleux.


A l'origine c'était un logiciel d’étalonnage créé pour retoucher et développer les couleurs des films. Il a ensuite évolué pour devenir plus complet avec le montage, puis l'audio, les effets spéciaux... C'est donc une solution confortable pour travailler les images et celle-ci me correspond vraiment.




Pour conclure, je dirais que lors du choix matériel ce qui compte le plus n'est pas forcément d'avoir le top du top dès le début, mais bien de choisir les choses en fonction de ce dont vous avez réellement besoin et en fonction de comment vous travaillez. En gardant toujours à l'esprit l’ergonomie du matériel et sa compatibilité avec ce que vous avez déjà et ce que vous allez faire évoluer.


A bientôt,

Guillaume

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page